News


Silver Economie | 2016-12-15
L'Inpi met ŕ l'honneur Wandercraft pour son exosquelette breveté

Joli doublé en ce mois de décembre pour Wandercra, la jeune entreprise parisienne qui veut mettre la révolution numérique au service des personnes en situation de handicap. Les essais cliniques de son exosquelette viennent de commencer au Centre de ressources et d'innovation pour la mobilité et le handicap (Ceremh), installé à Vélizy-Villacoublay, en Ile-de-France. En vue d'obtenir le marquage CE, ces tests doivent montrer qu'Atalante, le nom de code de ce robot marcheur, portable et autonome, a la capacité de se lever, de marcher et de s'asseoir avec son utilisateur en toute sécurité, de façon autonome. Si ces essais sont concluants, sa mission sera de redonner une vie quasi normale aux personnes handicapées.

Une bonne nouvelle n'arrivant jamais seule, Wandercra s'est vu remettre, mercredi soir, le trophée Inpi 2016 dans la catégorie « Brevet », au cours d'une cérémonie exceptionnelle marquant les vingt-cinq ans de ce prix, qui s'est déroulée à la Monnaie de Paris. « En valorisant l'innovation industrielle, les Trophées Inpi cherchent à inspirer d'autres entrepreneurs », explique Romain Soubeyran, directeur général de l'Inpi depuis octobre dernier. Le jury, présidé par le pâtissier-chocolatier Pierre Hermé, célèbre pour sa créativité gustative, a aussi décerné des trophées dans trois autres catégories : le cluster d'excellence Laphia (Laser et Photonique en Aquitaine) est distingué en « Recherche », les boules de pétanque Obut sont lauréates pour la « Marque », les tissus et les papiers créatifs de Procédés Chénel International sont primés pour leur « Design ». En quoi Wandercra se démarque-t-il en matière de propriété industrielle ? « Nous avons récompensé la stratégie de gestion des brevets de cette entreprise, qui lui permet de marquer une rupture par rapport à ses concurrents », précise Romain Soubeyran.

Commercialisé à partir de 2019

Créé en 2012, Wandercra est porté par trois polytechniciens de la même promotion (X 2008) : Nicolas Simon, spécialiste de l'électronique et de la robotique, Alexandre Boulanger, expert en mécanique, et Matthieu Masselin, as des algorithmes. « Nous sommes arrivés plus tard que nos concurrents américain, israélien, néo-zélandais, japonais ou espagnol, ce qui nous permet de bénéficier des dernières avancées en robotique dynamique, réservées jusqu'ici aux robots humanoïdes », détaille Alexandre Boulanger, directeur général de Wandercra. Grâce à ces technologies, développées à l'université du Michigan aux Etats-Unis, à l'Ecole des mines de Paris et au Laas (Laboratoire d'automatique et d'analyse des systèmes) de Toulouse, Atalante est autostabilisant, donc ne nécessite pas de béquilles, et pourra bientôt grimper les escaliers. Il devrait être commercialisé à partir de 2019, d'abord auprès des centres de rééducation fonctionnelle, puis du grand public. Le marché visé à terme sera de 3 millions de personnes dans l'hémisphère nord.


Last News

2016-12-15
L'Inpi met ŕ l'honneur Wandercraft pour son exosquelette breveté
 
Legal informationrealisation digitalcube