News


Silver Economie | 2017-04-17
Voluntis Adds Scott Honken to Leadership Team to Strengthen Payer & Provider Focus

NEWS PROVIDED BY

Voluntis 

Apr 17, 2017, 08:00 ET

CAMBRIDGE, Mass., April 17, 2017 /PRNewswire/ -- Today, Voluntis announced that Scott Honken has joined the company as Senior Vice President of Payer Sales & Strategy and member of Voluntis' Leadership Team. Scott will support Voluntis' ongoing efforts to build, develop and operate innovative partnerships with payer organizations in the United States market.

Scott is a seasoned and renowned healthcare industry senior executive with over 15 years of experience working closely with payers in sales, client management and clinical product development capacities. Scott joins Voluntis from Omada Health where he held leadership roles in sales and client management, serving as VP of Health Plan Sales and VP of Health Plan Success. At Omada, he played a pivotal role in launching new products, accelerating client sales and fostering individual consumer growth. Prior to Omada Health, he was the Vice President of Clinical Consulting at Catamaran, now OptumRx, an Illinois-based pharmacy benefit management company. Scott started his career as a Managed Care Clinical Pharmacy Specialist at Mayo Clinic Health Solutions. He received his BA in Chemistry from Central College as well as MBA and PharmD degrees from Creighton University.

 

"We are delighted to have Scott join us," said Pierre Leurent, CEO of Voluntis. "Scott's fantastic track record in payer relationships, his passion for digital health technology and his strategic vision for the future of value-based contracting make him an excellent fit for Voluntis. He is the right person to bring Voluntis' payer relationships to the next stage."

"I am very excited to join this exceptional company," said Scott Honken. "Voluntis brings to market promising solutions that help patients manage their disease and get the most value out of their therapies while delivering impactful metrics to payers that can deliver on the promise of value-based care. I eagerly look forward to leveraging my experience and working with this talented team."

About Voluntis

Pioneering therapeutic companion software, Voluntis innovates in healthcare by embedding connectivity in therapeutics and medical intelligence in software. Dedicated to managing chronic conditions, Voluntis' companion software aims to enable treatment personalization, support team-care coordination and improve real-world outcomes. Harnessing its proprietary technology, Voluntis has developed digital solutions for diabetes, cancer, anticoagulation treatments and hemophilia. Voluntis is headquartered in Paris, France, and has offices in Cambridge, MA. For more information, visit http://www.voluntis.com.

 



IT | 2017-04-03
Enregistrement du Document E relatif au projet de rapprochement entre ASK et les activités de la Division Identification de Paragon Group

ASK (Euronext Paris - FR0011980077 - ASK), spécialiste des solutions "sans-contact" sécurisées destinées aux marchés de l’Identité et du Transport, a convoqué ses actionnaires en Assemblée Générale Mixte le 27 avril 2017, à 9h00. Cette assemblée est appelée à se prononcer sur le rapprochement stratégique d’ASK avec la division Identification & Traçabilité du Groupe Paragon Ltd., par apport à ASK des titres des sociétés constituant la branche d’activité « Paragon Identification » (PID), tel qu’annoncé le 26 octobre 2016.

Le « Document E », décrivant les termes et conditions de l’apport, a été enregistré auprès de l'Autorité des marchés financiers (AMF) sous le numéro de référence E.17-010 le 30 mars 2017. Ce document est consultable sur le site internet d’ASK. Parallèlement, l’AMF a octroyé à Paragon Group Ltd., le 29 mars 2017, une dérogation à l’obligation de déposer un projet d’offre publique portant sur les actions ASK.

Aux termes de l’opération envisagée, le Groupe Paragon Ltd. apporterait la totalité des titres des sociétés constituant la branche PID et se verrait émettre par ASK en rémunération1 :

▪ 45 706 119 actions ordinaires nouvelles ASK ;

▪ 10 000 000 d'obligations convertibles en actions ordinaires d'ASK d'une valeur nominale de 1 € chacune, soit une émission obligataire d’un montant de 10 M€ ;

▪ 10 000 000 d'obligations simples de la société d'une valeur nominale de 1 € chacune, soit une émission obligataire d’un montant de 10 M€ ;

▪ une soulte en espèces de 106,40 €.

L’opération ainsi décrite amènerait le Groupe Paragon à détenir 77,5% des actions et des droits de vote d’ASK, sur une base pleinement diluée. Le tableau ci-dessous détaille la répartition du capital d’ASK post réalisation de ces opérations :

Actions             % Capital          Droit de vote      % Droit vote

Grenadier Holdings 2                         45 706 119            78,42%           45 706 119                 75,01%

(Paragon Group Ltd. 2     

LBO France Gestion                             2 323 950              3,99%             3 735 061                   6,13%

Equimax Investissements                    1 157 420              1,99%             2 170 495            3,56%

Bluesky Capital                                       149 309             0,26%                277 142                    0,45%

Philippe Geyres                                         30 000             0,05%                  60 000                    0,10%

Salariés                                                         440                -                            880                  -

Autres actionnaires au nominatif                 68 996            0,12%                 136 669                   0,22%

Flottant                                                8 845 590           15,18%             8 845 590                   14,52%

Total                                                    58 281 824        100,00%           60 931 956         100,00%

 

1 Le rapprochement envisagé constitue une fusion inversée, en conformité avec l'IFRS 3 « Regroupements d'entreprises ». Conformément à cette norme comptable, à la suite de la transaction, l'acquéreur légal ASK sera considéré comme l'entité acquise d'un point de vue comptable. Par conséquent, les données historiques qui seront présentées dans le cadre des états financiers du nouveau groupe seront les données de la Division Identification de Paragon Group Ltd.

2 La détention post-apport de 77,5% du capital par l’apporteur a été calculée sur une base pleinement diluée. Le tableau ci-dessus prend pour hypothèse que l’ensemble des titres donnant accès indirectement au capital de la société aura été converti en actions préalablement à la date de réalisation de l’apport, à l’exception des 669 813 BSA émis par la société et encore exerçables. Ainsi, le pourcentage de détention du capital de l’apporteur à l’issue de l’apport a été ajusté afin de tenir compte de l’absence de conversion desdits BSA.

Naissance d’un champion européen des solutions d’identification, doté de fortes ambitions de développement

Le rapprochement des deux sociétés permettrait la création d'un leader sur le marché de l'identification et de la traçabilité, avec des capacités industrielles renforcées en Europe, en Chine et aux Etats-Unis.

Les deux sociétés sont déjà reconnues parmi les leaders de leurs marchés dans les secteurs du transport de masse et du contrôle d'accès. La fusion d'équipes d'experts renommés, avec environ 600 collaborateurs à travers le monde, permettra au nouvel ensemble de développer une offre très complète s’appuyant sur toutes les technologies d'échanges sécurisés, embarquées dans tous les types de supports (Passeport, Documents d'identité, Tickets & Etiquettes Intelligentes, Smart Cards, Smartphones).

Le nouveau groupe combiné réaliserait un chiffre d'affaires de 110 M€ (pro forma pour les douze mois finissant le 30 juin 2016) avec environ 80 M€ de chiffre d'affaires en Europe, 20 M€ aux États-Unis et 10 M€ dans le reste du monde.

Cette opération ouvre de nouvelles perspectives pour les deux groupes qui ont de fortes ambitions de développement, à la fois par croissance organique et croissance externe, dans de nouvelles zones géographiques ou dans les secteurs du retail et du bancaire.

Prochain rendez-vous

Publication                                            Date

Assemblée générale mixte              27 avril 2017

A propos d’ASK

ASK est le spécialiste des solutions "sans-contact" sécurisées à destination des applications sensibles liées aux individus. ASK a développé une technologie brevetée basée sur un procédé unique d’impression argentique, permettant d’apporter une véritable réponse aux enjeux de sécurité et de fiabilité des marchés de l’identité et du transport. ASK propose ainsi une gamme complète de solutions "sans-contact" (cartes, inlays -couverture électronique et antenne embarquée- pour les passeports et autres documents d’identité, tickets, terminaux, logiciels) et les services de personnalisation associés.

Grâce à sa technologie innovante et à son organisation mondiale (unités de fabrication en Europe -France-, Asie -Chine-, et aux Etats-Unis), ASK est aujourd’hui l’acteur de référence du "sans-contact" sécurisé pour les marchés de l’Identité (e-ID) et du Transport. En e-ID, ASK accompagne depuis 2006 les déploiements les plus exigeants, fournissant notamment les inlays pour les passeports américains, britanniques, français, belges, israéliens et philippins. Sur le marché du Transport, ASK affirme son leadership depuis 2001 et accompagne plus de 100 villes dans 27 pays, dont Atlanta, Chicago, Londres, Mexico, Miami, Paris, Singapour ou encore Sydney.

Libellé : ASK

Code ISIN : FR0011980077

Code mnémonique : ASK

Nombre d’actions composant le capital social : 10 149 398

Plus d’informations sur ASK-Contactless.com

 



IT | 2017-03-31
Résultats intermédiaires 2016 : effets positifs du plan de transformation et de réorganisation industrielle

 

EBITDA positif au 2nd semestre 2016

 EBITDA annuel de -0,6 M€, en amélioration de +5,0 M€

 

ASK (Euronext Paris - FR0011980077 - ASK), spécialiste des solutions "sans-contact" sécurisées destinées aux marchés de l’Identité et du Transport, publie des résultats intermédiaires pour la période du 1er janvier au 31 décembre 2016. Pour rappel, l’assemblée générale extraordinaire des actionnaires d’ASK du 21 décembre 2016 a modifié les dates d’ouverture et de clôture de l’exercice social d’ASK pour les fixer respectivement au 1er juillet et 30 juin de chaque année. En conséquence, l’exercice qui a débuté le 1er janvier 2016 présente une durée exceptionnelle de 18 mois et se terminera le 30 juin 2017. Le Conseil d’administration d’ASK a approuvé, le 29 mars 2017, ces comptes intermédiaires consolidés résumés ci-dessous. Ces comptes ont fait l’objet d’un examen limité de la part des commissaires aux comptes.

 

En K€ - Normes IFRS                 2015     S1 2016   S2 2016     2016        Var. (2016 vs. 2015)

Chiffre d’affaires consolidé       37 519    16 802     17 687      34 489             -3 030 K€

EBITDA(1)                             (5 631)      (762)         155         (607)            +5 024 K€

 

DAP                                       (2 129)     (979)     (1 133)     (2 112)

Charges de restructuration     (1 544)        82           162          244        

 

Autres produits et charges     (1 076)     (500)         (318)       (818)

non courants

 

Résultat opérationnel            (10 381)    (2 158)    (1 135)     (3 294)            +7 087 K€

 

Résultat financier                     (443)      (823)      (536)   (1 359)

Impôt sur les résultats               (908)        (5)         (4)        (9)

Résultat net part du groupe  (12 199)  (2 986)     (1 675)  (4 662)                +7 537 K€

 

(1)  Résultat opérationnel avant amortissements, dépréciations et éléments non récurrents

 

Julien Zuccarelli, Directeur Général d’ASK, déclare :

« Les résultats intermédiaires au 31 décembre 2016 témoignent des effets du plan stratégique et de la réorganisation industrielle d’ASK : amélioration des marges sur coûts directs sur toutes les lignes produits, diminution des charges industrielles et des coûts fixes de structure. Tout cela nous a permis de renouer avec un EBITDA positif au 2nd semestre 2016 et de réduire nos pertes annuelles.

Au regard de ces résultats, il apparaît que les actions de restructuration mises en œuvre dans le cadre de la réorganisation du groupe portent leurs fruits. ASK entend poursuivre dans cette voie afin de continuer à améliorer sa productivité. Dans cette perspective, ASK aborde avec ambition le projet de rapprochement avec les activités de Paragon Identification, qui entre désormais dans sa dernière ligne droite. Alors que les enjeux de mobilité, de sécurité et de confiance n’ont jamais été aussi présents, ce rapprochement va permettre de constituer une offre extrêmement pertinente, combinant innovations technologiques et efficacité industrielle, en matière de solutions d’identification.

Principaux commentaires sur les résultats intermédiaires au 31 décembre 2016

Sur la période du 1er janvier au 31 décembre 2016, le chiffre d’affaires consolidé d’ASK s’est établi à 34,5 M€, contre 37,5 M€ un an plus tôt. Cette baisse de chiffre d’affaires doit s’analyser au regard de la transformation opérée par ASK qui a conduit à l’externalisation de la production des produits à grands volumes1 pour se concentrer sur les produits à plus forte valeur ajoutée2. Sur l’ensemble des activités à plus forte valeur ajoutée2 , ASK enregistre une croissance annuelle de +8,3%.

En e.ID, le groupe a enregistré une croissance séquentielle ininterrompue sur l’ensemble des trimestres l’année, portée par la progression sur le passeport américain et les nouveaux pays qui compensent les volumes toujours faibles du passeport britannique.

En Contactless Solutions, la stratégie de recentrage s’est traduite par une progression annuelle soutenue des cartes à plus forte valeur ajoutée (Cartes duales et Cartes sans-contact Calypso) et terminaux, et un recul significatif des produits à grands volumes (Cartes sans-contact Mifare et Tickets), mais avec une amélioration significative de la marge sur coûts directs sur ces lignes de produits grâce à l’externalisation de la production auprès du groupe Paragon.

L’exercice 2016 témoigne des premiers effets positifs du plan de transformation et d’amélioration de la performance industrielle et opérationnelle du groupe, mis en œuvre en 2015.

L’amélioration des marges sur coût directs, issue de la concentration des moyens industriels internes sur les produits Passeports et Cartes duales et de l’externalisation des produits à grands volumes, conjuguée à la réduction des charges fixes (3 M€ entre 2016 et 2015) ont permis à ASK d’enregistrer une progression de +5,0 M€ de l’EBITDA sur l’exercice (de -5,6 M€ en 2015 à -0,6 M€ en 2016). L’objectif de retour à l’équilibre a été atteint au 2nd semestre, avec un EBITDA légèrement positif, de 155 K€, sur la 2 nde moitié de l’exercice.

Le résultat opérationnel est ressorti à -3,3 M€ en 2016, contre -10,4 M€ un an plus tôt, soit une progression de +7,1 M€ sur l’exercice. Les dotations aux amortissements et provisions sont demeurées stables, tandis les autres charges non courantes ont été réduites de 0,3 M€. Pour rappel, le groupe avait comptabilisé 1,5 M€ de charges de restructuration en 2015 pour la mise en œuvre du plan de transformation, dont 0,2 M€ ont fait l’objet de reprises sur provisions en 2016, principalement sur les honoraires et les mesures d’accompagnement. 

Le résultat financier 2016 s’est élevé à -1,4 M€, contre -0,4 M€ un an plus tôt, sous l’effet conjoint de l’augmentation de la charge d’intérêts liée aux obligations émises en 2015 et 2016, et de l’absence de gains net de change en 2016 (0,4 M€ constatés en 2015). Au final, le résultat net part du groupe 2016 s’est amélioré de +7,5 M€, avec une perte nette 2015 ramenée à -4,7 M€ contre -12,2 M€ en 2016.

Situation bilancielle intermédiaire au 31 décembre 2016

Au 31 décembre 2016, les capitaux propres d’ASK s’élevaient à 0,3 M€.

Les dettes financières s’établissaient à 8,7 M€, dont 1,3 M€ au titre du mécanisme d’avances conditionnées et subventions. La dette d’affacturage des créances clients s’élevait à 5,8 M€.

En juin 2016 et au dernier trimestre 2016, le groupe a procédé à deux émissions d’obligations simples auprès d’un investisseur privé pour un montant de 1,4 M€. Ces emprunts ont été transformés en emprunts obligataires convertibles lors de l’assemblée générale extraordinaire du 21 décembre 2016. Par ailleurs, conformément au protocole d’accord conclu entre les principaux actionnaires d’ASK et de Paragon Group Ltd., Innovation Capital a procédé à la conversion de l’intégralité de sa créance obligataire en actions ASK, pour un montant total de 0,8 M€ en octobre 2016.

La trésorerie disponible s’élevait à 2,6 M€ au 31 décembre 2016, contre 2,1 M€ fin 2015.

 

1 Cartes sans-contact Mifare et tickets

2 e.Cover passeports et permis + cartes duales (contact et sans-contact), cartes sans-contact Calypso et terminaux & personnalisation

 

 

En K€                           31/12/16   31/12/15     En K€                           31/12/16 31/12/15

Actifs non courants           10 066    11 521        Capitaux Propres               324     2 834

Actifs courants                15 917    17 142        Provisions                     1 067       1 363

dont Stocks                        3 905      5 291        Dettes financières          8 677       9 761

dont Créances clients         9 244      8 014         dont Avances & Sub       1 271      8 014

Disponibilités                     2 560      2 122        TOTAL                        28 543    30 785

Prochain rendez-vous

Assemblée générale mixte 27 avril 2017

Cette date est donnée à titre indicatif, elle est susceptible d'être modifiée si nécessaire.

Toutes les publications ont lieu après la clôture des marchés d’Euronext.

A propos d’ASK

ASK est le spécialiste des solutions "sans-contact" sécurisées à destination des applications sensibles liées aux individus. ASK a développé une technologie brevetée basée sur un procédé unique d’impression argentique, permettant d’apporter une véritable réponse aux enjeux de sécurité et de fiabilité des marchés de l’identité et du transport. ASK propose ainsi une gamme complète de solutions "sans-contact" (cartes, inlays -couverture électronique et antenne embarquée- pour les passeports et autres documents d’identité, tickets, terminaux, logiciels) et les services de personnalisation associés.

Grâce à sa technologie innovante et à son organisation mondiale (unités de fabrication en Europe -France-, Asie -Chine-, et aux Etats-Unis), ASK est aujourd’hui l’acteur de référence du "sans-contact" sécurisé pour les marchés de l’Identité (e-ID) et du Tran



IT | 2017-03-30
EKINOPS ET ONEACCESS ENTRENT EN NEGOCIATIONS EXCLUSIVES EN VUE DE LEUR RAPPROCHEMENT

Projet de constitution d’un acteur de référence des solutions pour les réseaux télécom réalisant plus de 76 M€ de chiffre d’affaires combiné 

Ekinops (Euronext Paris - FR0011466069 – EKI), concepteur innovant de solutions de transmission sur fibres optiques pour les réseaux télécoms à très haut débit, et les principaux actionnaires de OneAccess, fournisseur mondial de premier plan de solutions d'accès réseau, annoncent être entrés en discussions exclusives en vue d’un rapprochement. 

L’opération prendrait la forme d’une acquisition de OneAccess par Ekinops.

Le rapprochement des deux sociétés donnerait naissance à un acteur majeur des solutions de transport, de services Ethernet et de routage d’entreprise pour les réseaux, réalisant plus de 76 M€ de chiffre d’affaires combiné (données 2016 non auditées).

Ekinops et OneAccess vont à présent, dans le cadre d’un engagement d’exclusivité réciproque, consulter leurs instances représentatives du personnel respectives sur le projet proposé et ont pour objectif de finaliser les négociations, connaissance prise de l’avis devant être rendu par ces instances.

Les modalités envisagées de ce projet d’acquisition sont décrites ci-dessous (voir détails en annexe) :

▪ La valeur d’entreprise de OneAccess serait de 60 M€, soit environ 1,0x son chiffre d’affaires, conduisant à une valeur des capitaux propres de OneAccess de 58 M€ ;

▪ L’acquisition de OneAccess par Ekinops serait rémunérée pour partie en numéraire et pour partie en actions Ekinops, sous réserve de la tenue de deux assemblées générales des actionnaires d’Ekinops selon les modalités suivantes : Ekinops réaliserait une augmentation de capital avec maintien du droit préférentiel de souscription (DPS) pour un montant d'environ 50% de la valeur des capitaux propres de OneAccess. Cette opération serait soumise à l’approbation d’une première assemblée générale des actionnaires d’Ekinops, qui se tiendrait en mai, puis d’une seconde assemblée générale des actionnaires d’Ekinops, qui se réunirait postérieurement à la réalisation de l’augmentation de capital, pour valider l’apport de 50% des actions OneAccess qui serait apporté en nature à Ekinops et rémunéré en actions nouvelles Ekinops. A l’issue de cette seconde assemblée générale, les actionnaires de OneAccess apporteront la totalité de leurs actions contre paiement à hauteur de 50% en numéraire et 50 % en actions Ekinops ;

▪ Dans le cadre de l’opération d’apport, les nouvelles actions Ekinops seraient émises à un prix unitaire de référence égal au prix moyen pondéré par le volume des actions Ekinops constaté sur Euronext entre le 30 mars 2017 et le 15 avril 2017, étant entendu que ce prix ne pourrait pas être inférieur à 7,25€, ni supérieur à 8,21€. Le nombre d’actions Ekinops émises au bénéfice des actionnaires de OneAccess en rémunération de l’apport serait ajusté pour tenir compte de l'impact dilutif de l'augmentation de capital avec DPS. En conséquence, la contrevaleur du DPS serait payée aux actionnaires de OneAccess en actions Ekinops à un prix égal au cours théorique post augmentation de capital (selon la formule figurant en annexe) ;

▪ Un complément de prix d’un maximum de 6 M€ serait versé aux actionnaires de OneAccess au titre des exercices 2017 et 2018. Son montant sera déterminé en fonction du chiffre d’affaires généré par les produits et services de OneAccess lors des exercices 2017 et 2018. Il est payable en deux paiements indépendants pour chaque exercice. Chaque paiement sera payé pour moitié en numéraire et pour moitié en nouvelles actions émises (pour plus de détails sur les modalités de calculs et de paiement, se reporter au tableau en annexe).

Les actionnaires de OneAccess, constitués par des fonds d’investissement, s’engageraient à conserver au moins 80% des titres Ekinops reçus en rémunération de leur apport pendant une période d’incessibilité de 6 mois après la réalisation de l’opération.

A l’issue de l’opération, les actionnaires de OneAccess possèderaient 20 à 25% du capital du nouvel ensemble.

L’opération de rapprochement pourrait être réalisée dans le courant de l’été 2017, après la tenue de deux assemblées générales extraordinaires successives des actionnaires d’Ekinops qui autoriseraient l’augmentation de capital avec maintien du DPS pour la première et l’opération d’apport de nouvelles actions Ekinops en échange de 50% du capital de OneAccess pour la seconde.

Cette opération de rapprochement n’interviendrait que connaissance prise des avis rendus par les instances représentatives du personnel d’Ekinops et de OneAccess, au terme du processus d’information-consultation et après signature des accords définitifs par 95% des actionnaires de OneAccess, ces accords comprenant des conditions usuelles. Dans cette hypothèse, un prospectus, précisant notamment les modalités de l’augmentation de capital avec maintien du DPS, et un « Document E », décrivant les termes et conditions de l’apport susvisé, feront respectivement l’objet d’un visa et d’un enregistrement par l’Autorité des marchés financiers (AMF) et seront mis à la disposition des actionnaires d’Ekinops préalablement à l’assemblée générale extraordinaire de la société devant se prononcer sur l’opération.

Didier Brédy, Président-Directeur général d’Ekinops, déclare : “ Nous sommes particulièrement enthousiastes de proposer ce projet d’acquisition qui permettrait au groupe Ekinops de changer de dimension avec l’apport du formidable travail qui a été fait par OneAccess au cours des quinze dernières années. La réunion de nos technologies et de nos atouts commerciaux permettrait en effet de consolider nos positions et d’attaquer de nouveaux marchés en très forte croissance avec une offre très différenciée. La vision commune des deux sociétés et leur forte culture logicielle devraient permettre de créer rapidement beaucoup de valeur pour nos clients, nos salariés et nos actionnaires. "

Didier Delepine, Président du Conseil d’administration de OneAccess, commente : " L'association des moyens et des technologies de OneAccess et d'Ekinops adresserait non seulement les besoins présents et futurs des entreprises et des opérateurs de télécommunication, mais définirait également l'innovation à venir dans les réseaux de télécommunication. Cela permettrait à leurs clients de faire évoluer leurs services plus efficacement et globalement."

Bertrand Meis, Directeur général de OneAccess, précise : " L'association d'Ekinops et de OneAccess permettrait de réunir deux spécialistes des équipements réseaux, ayant de très fortes compétences logicielles, au service des opérateurs de télécommunication. En se regroupant, les deux sociétés se donneraient les moyens de continuer à innover pour fournir à leurs clients des solutions aussi performantes que compétitives."

OneAccess, fournisseur de plates-formes d’accès et de routage multi-services

Société créée en 2001, OneAccess est le spécialiste de la fourniture de plates-formes logicielles et matérielles auprès des opérateurs télécoms et fournisseurs de services IP, pour leur permettre de délivrer leurs bouquets de services (Internet, Voix sur IP, Sécurité, Cloud, etc.) à leurs clients, grandes entreprises et PME.

Avec ses solutions de routeur intégrées (logiciel et matériel), OneAccess propose à ses clients une gamme complète de plates-formes, physiques et virtuelles, totalement flexibles, ouvertes et évolutives et dispose d’une large gamme de différentes technologies d’accès (DSL, fibre, WIFI, 4G, etc.).

OneAccess compte près de 130 opérateurs télécoms parmi ses clients, dont 29 dans le Top 100 mondial.

Fort de plus de 350 collaborateurs, OneAccess est présent dans 13 pays à travers le monde, et dispose notamment de 4 centres de R&D qui regroupent environ la moitié de ses effectifs (en France à Vélizy et Sophia Antipolis, en Belgique à Louvain et en Inde à Bangalore).

En 2016, OneAccess a réalisé un chiffre d’affaires de 58 M€ pour une marge d’EBITDA1 de 9,1% (données 2016 non auditées).

---------------------------------

1 EBITDA : résultat opérationnel courant retraité (i) des dotations et reprises d’amortissements et provisions et (ii) des charges et produits calculés liés aux paiements en actions.

----------------------------------

1. Un socle technologique unique sur le marché pour tirer parti du formidable potentiel offert par la virtualisation des réseaux

La complexité des réseaux et des technologies associées, qui résident dans les équipements dédiés, conduisent les opérateurs à chercher à rationaliser et simplifier leurs infrastructures, aussi bien au niveau du cœur de réseau qu’au niveau de son accès. Cette simplification se fera par la séparation progressive des équipements matériels et des fonctions logicielles, baptisée virtualisation des fonctions réseaux (NVF - Network Functions Virtualization). En d’autres termes, la virtualisation est une solution qui permet à la fois aux infrastructures réseaux d'absorber la croissance du trafic, mais aussi de s'adapter de façon dynamique, en rendant les réseaux reconfigurables face aux évolutions et enrichissements de services des opérateurs, dans une logique de flexibilité et d'économies.

Ekinops a développé une architecture ultra programmable qui répond aux besoins des opérateurs pour la couche transport (couche 1) de leurs réseaux, notamment pour faire face à leurs enjeux en matière d’accroissement des capacités de leurs réseaux métropolitains, régionaux et longue distance. De son côté, OneAccess a développé une large offre de produits d’accès pour adresser les besoins en routage et services IP (couches 2 et 3) des opérateurs et de leurs clients entreprises et ce grâce à une très forte compétence logicielle.

Cette opération permettrait d’associer les savoir-faire technologiques et R&D des deux sociétés, dotées d’une véritable culture commune en matière d’architecture logicielle, par un travail en partenariat des équipes respectives de R&D. Cela ouvrirait des perspectives importantes pour tirer parti de la convergence inévitable des équipements de transport, des services Ethernet et de routage, et exploiter l’immense opportunité de la virtualisation, de plus en plus demandée par les opérateurs.

2. Des portefeuilles clients complémentaires

Au fil de leur développement, Ekinops et OneAccess ont développé de solides portefeuilles de clients opérateurs et fournisseurs de services.

Après avoir bâti son développement sur les opérateurs de petite taille, Ekinops adresse désormais majoritairement des opérateurs de rang 2, avec notamment de nombreuses références sur le marché américain, et depuis l’an dernier deux opérateurs Tier 1. OneAccess bénéficie de son côté d’une présence solide et établie auprès de ces très grands opérateurs, avec des solutions qui équipent près d’un Tier 1 sur trois à travers le Monde.

Ces positions complémentaires et la quasi-absence de clients communs pourraient ainsi permettre au potentiel nouvel ensemble de maximiser les synergies commerciales.

3. Un acteur télécom de référence doté d’une taille critique et d’une véritable dimension internationale

En unissant leurs forces, Ekinops et OneAccess deviendraient un acteur majeur du transport optique et de la virtualisation des réseaux télécoms, présent du cœur des réseaux jusqu’à l’accès, doté d’une véritable dimension internationale.

Fort d’un effectif total qui regrouperait plus de 400 collaborateurs à travers le monde, le nouvel ensemble pourrait réaliser plus de 76 M€ de chiffre d’affaires combiné (données 2016 non auditées), dont plus de la moitié de l’activité (55%) serait réalisée à l’international. La publication des résultats annuels 2016 d’Ekinops, le 5 avril 2017, sera l’occasion de présenter plus précisément les contours financiers des deux acteurs.

Alors que les deux sociétés bénéficient déjà de solides fondamentaux, l’atteinte d’une taille critique conjuguée aux complémentarités industrielles et commerciales constitueraient des bases majeures pour faire croître de façon importante la pénétration des produits et technologies du nouvel ensemble au sein des grands opérateurs.

CE COMMUNIQUE NE DOIT PAS ETRE PUBLIE, DISTRIBUE OU DIFFUSE, DIRECTEMENT OU INDIRECTEMENT, AUX ETATS-UNIS D’AMERIQUE, AU CANADA, EN AUSTRALIE OU AU JAPON. Page - 4 - sur 6 - 4 –

A propos d’EKINOPS

Ekinops est un fournisseur leader de solutions de transmission sur fibres optiques destinées aux fournisseurs de services de télécommunications. La plateforme Ekinops 360 répond aux besoins des réseaux métropolitains, régionaux et longue distance avec une architecture simple et très intégrée. Ekinops est un innovateur de premier plan dans le domaine du transport 100G grâce à une ligne de produits cohérents qui optimise réellement les réseaux optiques et qui est compatible avec ses châssis 1RU, 2RU et 7RU. Le système Ekinops 360 est basé sur sa technologie hautement programmable T-Chip® (transport intégré dans une puce) qui permet le déploiement rapide, flexible et économique de nouveaux services pour le transport optique haut débit, haute vitesse. En utilisant le système de classe opérateur Ekinops 360, les utilisateurs peuvent augmenter simplement la capacité de leurs réseaux CWDM, DWDM, Ethernet, ESCON, Fibre Channel, SONET/SDH ou de transport de vidéo non compressée (HD-SDI, SD-SDI, ASI). Plus d’informations sur www.ekinops.net



IT | 2017-03-29
EI-Technologies reçoit pour la 2ème année consécutive le Prix Salesforce du Meilleur Multispécialiste

Et de deux !! EI-Technologies reçoit pour la 2ème année consécutive le Prix Salesforce du Meilleur Multispécialiste ! Lors des « Salesforce France Partner Awards » qui ont eu lieu le mercredi 15 mars, nous avons remporté le prix du « Salesforce Spécialist Partner » ; le prix du meilleur multispécialiste pour la maîtrise de l’ensemble des solutions Salesforce.

http://www.ei-technologies.com/fr/i-technologies-recoit-pour-la-2eme-annee-consecutive-le-prix-salesforce-du-meilleur-multispecialiste/

 

 

 



IT | 2017-03-21
6WIND Announces Next Generation Security Gateway for Mobile Operators to Secure and Scale 4G and 5G Network Infrastructure

IPsec VPN Software Available Today with Unrivaled Performance for Bare Metal and Virtual Machine Deployments on COTS Servers

Santa Clara, CA, March 21, 2017 – 6WIND, a high-performance networking software company, today announced its Next Generation Security Gateway solution for 4G and 5G mobile infrastructure. Available immediately, the solution is based on 6WIND Turbo IPsec™ software, a widely deployed product in mobile and fixed telecom infrastructure for 4G/LTE. 6WIND Turbo IPsec provides high performance IPsec VPNs on Commercial-off-the-Shelf (COTS) servers, at a fraction of legacy hardware system costs. 6WIND Turbo IPsec can be deployed bare metal or in a virtual machine with the same functionalities and performance, enabling a seamless transition to virtualization and NFV.

With the 4G/5G data and voice convergence to single IP-based networks, new security and performance challenges arise. The mobile infrastructure, specifically the mobile backhaul, must meet these performance challenges and protect against the new threats linked to untrusted IP networks, while controlling costs. Operators are also transitioning to virtualization to further decrease costs while increasing service flexibility and optimizing their return on investment.

6WIND’s Next Generation Security Gateway (SeGW) solution addresses these challenges with the following benefits:

  • Security Performance: Linear scalability of performance regardless of deployment configuration (bare metal or virtualized).
    • 12 Gbps of encrypted IPsec traffic per core reaching more than 100 Gbps on a single Intel processor
    • Up to 100,000 IKE tunnels with 1,000 tunnels establishment per second
    • Traffic loads scale across 10, 40 and 100G connectivity
  • Virtualization Readiness: Complete virtualized SeGW appliance with support for Linux KVM, VMware ESXi and Microsoft Hyper-V hypervisors.
  • High Availability: Link failure detection and failover mechanisms, combined with IPsec session synchronization, to eliminate single points of failure and enable local and geo redundancy without service interruption.
  • Management and Monitoring: Operational Support Systems (OSS) and Management and Orchestration (MANO) integration for network management and monitoring.

“At 6WIND, we provide high performance software that allows standard servers to rival specialized hardware systems for all size network deployments,” said Eric Carmès, CEO and Founder of 6WIND. “6WIND software is available today as a cost-effective alternative with high performance virtualization options so that mobile operators can scale and secure their 4G and 5G infrastructure without expensive hardware prices.”

Demonstration at MPLS + SDN + NFV World, Paris, March 21 – 24

We will demonstrate 6WIND’s Next Generation Security Gateway solutions for 4G/5G mobile infrastructure security in our booth #302 along with additional solutions for secure site-to-site VPNs. 6WIND CEO and Founder Eric Carmès will also present 6WIND’s security solutions during his speech on March 23, Track 2, at 12:20 pm CET.

Additional Resources

6WIND Solution Brief for Mobile Infrastructure Security.

6WIND Demo Video for Mobile Infrastructure Security.

About 6WIND

6WIND’s networking software solves performance and time-to-market challenges for OEMs and Network Builders. The company’s packet processing software and software appliances are optimized for cost-effective hardware, such as Commercial-off-the-Shelf (COTS) servers, with a choice of multicore processors to deliver a wide variety of networking and security protocols and features. 6WIND is based near Paris, France with regional offices in China, South Korea and the United States. For more information, visit http://www.6wind.com.

 



Silver Economie | 2017-03-14
Sanofi and Voluntis Announce a Global Alliance to Deliver Digital Insulin Titration Solutions for People with Type 2 Diabetes

Paris, France - March 14, 2017 – Sanofi and Voluntis announced today a non-exclusive agreement to deliver digital insulin titration solutions, featuring a mobile phone application designed to help improve decision-making and self-management of type 2 diabetes for people treated with basal insulin. The application will also enable remote monitoring by health care teams. The agreement reinforces the existing alliance between the two companies, established in 2011, by expanding both its scope and geography.

The alliance will leverage Sanofi's expertise in bringing innovative treatments to people living with diabetes and Voluntis’ experience in creating companion software. Sanofi and Voluntis will launch pilot programs using the mobile phone application in North America and several European countries. The application received FDA clearance and the CE mark in 2016. 

Sanofi and Voluntis have worked together over several years to develop innovative digital solutions. Their alliance began in 2011 with the development of Diabeo®, a software medical device that helps people with diabetes in France to manage their basal-bolus treatment. 

“We are delighted to expand our long-standing collaboration with Sanofi,” said Eric Elliott, Chairman of Voluntis and former CEO of Prime Therapeutics. “This new phase of our partnership with a world leader in diabetes will help us deliver digital titration tools into the hands of providers and their patients. Furthermore, digital therapeutics allow manufacturers and payers to check whether agreed value metrics have been achieved and help to lower costs without compromising on patient outcomes and access. They ensure that prescription medications deliver the effects for which they were brought to market. 

“Despite the availability of new medicines for the treatment of diabetes, we see that outcomes are not sufficiently improving and that more than half of patients are not well controlled,”1 said Peter Guenter, Executive Vice-President, Diabetes & Cardiovascular at Sanofi. “With this in mind, Sanofi is focusing on a beyond-the-pill approach. We know that diabetes management is a 24/7 job, and we recognize that the right tools need to be developed to realize better outcomes. The long-term alliance we have with Voluntis will help us to reach that goal.” 

About Diabetes

Diabetes is a chronic condition characterized by high blood sugar levels that stem from the body’s inappropriate production or use of insulin. In 2014, it was estimated that 29 million Americans2 and 422 million people worldwide3 have diabetes. About 90-95% of these individuals have type 2 diabetes and 29% take some form of insulin.4 Despite being provided with effective medications, more than half of them do not meet the recommended targets for glycemic control.5 Major contributing factors include challenges with insulin initiation and titration. Owing to the complications associated with diabetes, its total annual cost in the US amounts to $245 billion. Optimizing adherence to diabetes medications is recognized as one of the most effective ways of controlling disease expenditures.6 The cost saving opportunity in the U.S is estimated to be $4,690 per patient per year.7 

About Sanofi

Sanofi, a global healthcare leader, discovers, develops and distributes therapeutic solutions focused on patients' needs. Sanofi is organized into five global business units: Diabetes and Cardiovascular, General Medicines and Emerging Markets, Sanofi Genzyme, Sanofi Pasteur and Consumer Healthcare. Sanofi is listed in Paris (EURONEXT: SAN) and in New York (NYSE: SNY). 

About Voluntis

Pioneering therapeutic companion software, Voluntis innovates healthcare by embedding connectivity in therapeutics and medical intelligence in software. Dedicated to managing chronic conditions, Voluntis’ companion software aim to enable treatment personalization, to support team-care coordination and to improve real-world outcomes. Harnessing its proprietary technology, Voluntis has developed digital solutions for diabetes, cancer, anticoagulation treatments and haemophilia. Voluntis is headquartered in Paris, France, and has offices in Cambridge, MA. For more information, visit http://www.voluntis.com. 

References

1. Lipska KJ et al. Trends in Drug Utilization, Glycemic Control, and Rates of Severe Hypoglycemia, 2006–2013. Diabetes Care 2016 Sep; dc160985. Retrieved March 13th from https://doi.org/10.2337/dc16-0985

2. National Diabetes Statistics Report, 2014. (2014). Retrieved February 10, 2017, from https://www.cdc.gov/diabetes/pubs/statsreport14/national-diabetes-report-web.pdf

3. Roglic, G. (2016). Global report on diabetes. Retrieved February 10, 2017 from http://apps.who.int/iris/bitstream/10665/204871/1/9789241565257_eng.pdf?ua=1

4. National Diabetes Statistics Report, 2014. (2014). Retrieved February 10, 2017, from https://www.cdc.gov/diabetes/pubs/statsreport14/national-diabetes-report-web.pdf

5. Bailey CJ, Kodack M. “Patient adherence to medication requirements for therapy of type 2 diabetes.” Int J Clin Pract. 2011 Mar; 65(3):314-22.

6. National Diabetes Statistics Report, 2014. (2014). Retrieved February 10, 2017, from https://www.cdc.gov/diabetes/pubs/statsreport14/national-diabetes-report-web.pdf

7. Diabetes Care Value Program Guarantees More Affordable, Higher-Quality Diabetes Care. Express Scripts. Sep 1, 2016.

Sanofi Forward-Looking Statements

This press release contains forward-looking statements as defined in the Private Securities Litigation Reform Act of 1995, as amended. Forward-looking statements are statements that are not historical facts. These statements include projections and estimates and their underlying assumptions, statements regarding plans, objectives, intentions and expectations with respect to future financial results, events, operations, services, product development and potential, and statements regarding future performance. Forward-looking statements are generally identified by the words “expects”, “anticipates”, “believes”, “intends”, “estimates”, “plans” and similar expressions. Although Sanofi’s management believes that the expectations reflected in such forward-looking statements are reasonable, investors are cautioned that forward-looking information and statements are subject to various risks and uncertainties, many of which are difficult to predict and generally beyond the control of Sanofi, that could cause actual results and developments to differ materially from those expressed in, or implied or projected by, the forward-looking information and statements. These risks and uncertainties include among other things, the uncertainties inherent in research and development, future clinical data and analysis, including post marketing, decisions by regulatory authorities, such as the FDA or the EMA, regarding whether and when to approve any drug, device or biological application that may be filed for any such product candidates as well as their decisions regarding labelling and other matters that could affect the availability or commercial potential of such product candidates, the absence of guarantee that the product candidates if approved will be commercially successful, the future approval and commercial success of therapeutic alternatives, Sanofi’s ability to benefit from external growth opportunities and/or obtain regulatory clearances, risks associated with intellectual property and any related pending or future litigation and the ultimate outcome of such litigation, trends in exchange rates and prevailing interest rates, volatile economic conditions, the impact of cost containment initiatives and subsequent changes thereto, the average number of shares outstanding as well as those discussed or identified in the public filings with the SEC and the AMF made by Sanofi, including those listed under “Risk Factors” and “Cautionary Statement Regarding Forward-Looking Statements” in Sanofi’s annual report on Form 20-F for the year ended December 31, 2016. Other than as required by applicable law, Sanofi does not undertake any obligation to update or revise any forward-looking information or statements.

 

 


Legal informationrealisation digitalcube